Connect with us

Portraits & Œuvres

 Il aurait eu 109 ans, ce 18 juillet 2020

Mamadou DIA, premier Président du Sénégal indépendant, était l’une des figures les plus marquantes des années indépendances en Afrique francophone. Géniteur de l’administration sénégalaise, Mamadou DIA était un panafricain convaincu un patriote fier…Dans cet extrait, d’une de ses dernières sorties, il revient sur sa conception des relations entre le Sénégal indépendant et la France. Une relation d’égalité et de dignité.

« Nous étions loin d’être des anti-français. Nous étions des amis de la France, mais nous refusions (et en particulier des gens de ma tendance) d’être des larbins, des instruments, de la France. Nous voulions être des gens indépendants mettant ensemble ce que nous avions de commun avec la France.

Comme cette communauté de langue, qui est quelque chose de formidable, et puis l’histoire. Il y’a des liens que nous avons tissés à travers l’histoire, qui sont des liens privilégiés que nous n’avons pas avec les États-Unis d’Amérique ni avec l’Angleterre. Nous étions prêts à faire un sort particulier pour avoir des relations privilégiées avec la France mais, à la seule condition que ça se passe dans la dignité , dans la légalité, dans la bonne foi …

Nous refusions d’être des valets de la France. C’était ça notre conception des relations franco-africaines.
Lors de mes différentes missions à l’étranger (en URSS, aux USA, en Australie etc…), nous passions par Paris et à chaque fois des gens comme Focard et autres me demandaient si je souhaitais rencontrer le Général De Gaulle ? Je répondais que NON. Je n’ai pas à rencontrer le Général De Gaulle. Ce serait, pour moi, comme si je lui rendais des comptes. Mon compte-rendu je le dois d’abord à mon Gouvernement, le Gouvernement du Sénégal et non pas à De Gaulle. Voilà un exemple précis.
C’est depuis que les choses ont changé complètement, les rapports ont changé complètement. On est devenu des vassaux. Les chefs d’Etats (africains) ont accepté ensuite, sous l’influence de gens comme Focard et autres, les choses ont changé pour devenir ce qu’elles sont aujourd’hui. » Président Mamadou DIA.

Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Tendance

Copyright © 2020 - Campus 221. Tout droit réservé. Conçu par sunucode